Les jeux de 1945 à nos jours...

    Après, la Seconde Guerre Mondiale, une organisation regroupant presque tous les états fut créée. Cette organisation politique internationale "l'Organisation des Nations Unies" (ONU) ayant pour but de maintenir la paix dans le monde, fut fondée en 1945 afin de remplacer la SDN et mettre fin aux guerres entre les pays pour fournir une plateforme de dialogue. Dans ce contexte, les Jeux olympiques reprennent leur cours dès 1948, néanmoins le monde est entré dans la Guerre Froide...

 

 

 

a) Les Jeux olympiques sont la plus belle compétition sportive mondiale réunissant le temps de quelques jours des milliers d 'athlètes de pays différents et derrière eux des nations toutes entières. Voici quelques exemples montrant que les jeux sont avant tout un sport..

 

 Comme nous l'avons précisé dans la première partie, c'est dans la Grèce antique que fut établie la Trêve Olympique au IXe siècle avant J.-C. Le Comité International Olympique a décidé de faire revivre cette tradition dans le but de préserver les intérêts des athlètes et du sport en général. Ainsi cela fait plus 20 ans que le CIO tente de lier Jeux olympiques et paix. Par exemple, en 1992, le CIO et les Etats-Unis lancent une première initiative de paix en permettant aux athlètes de l'ex-République fédérale de Yougoslavie de participer aux Jeux de Barcelone. Puis en 2000, lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Sydney, les délégations des Corées du Sud et du Nord ont défilé ensemble dans le stade derrière le drapeau de la péninsule coréenne. Et en 2000 toujours, la fondation internationale pour la trêve olympique (FITO) est crée dans le but de promouvoir la paix par le biais du sport et des jeux olympiques. La principale mission de cette fondation est "de mettre le sport au service du développement harmonieux de l'homme en vue de promouvoir une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine."

Les Jeux olympiques de Vancouver ont étés marqués par un triste évènement : la mort du lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili lors de la cérémonie d'ouverture.. Une minute de silence a été observée en l'honneur de ce géorgien, les drapeaux canadien et olympique ont été mis en berne et sa délégation qui arborait un brassard noir a été accueillie par les applaudissements des 60 000 spectateurs, debout. Sur le Robson Square, devant l'écran qui retransmettait la cérémonie, la foule s'est également recueillie, tête baissée, dans un silence poignant, en mémoire du jeune athlète.
On peut dire que les jeux étaient alors unis.

 

Endeuillée, la délégation georgienne a été ovationnée à son arrivée dans la stade olympique.

 

-Dans cette période de jeux olympiques comptemporains, on voit des efforts fait pour unir les nations, intégrer plus de pays, de personnes ... En effet, de 241 athlètes de 14 nations en 1896, les jeux passent à 10500 sportifs de 200 délégations lors des dernièrs jeux de Pekin. 

 

 Les jeux paralympiques réunissent les athlètes handicapés pour des épreuves handisports. Ce sont des athlètes physiques ou visuels qui peuvent y participer. Ces jeux ont lieu tous les quatres ans après les jeux olympiques mais sont organisés par le comité international paralympique et non le comité international olympique. Ainsi on observe des différences dans l'organisation et leur devise est "la devise, le corps et l'âme" ce qui représente les composante de l'être humain. Les premiers Jeux paralympiques furent organisés à Rome en 1960. Leur but est de donner l’occasion aux athlètes ayant un handicap physique de se dépasser et de réaliser des performances sportives comparables à celles des athlètes olympiques.

Peu de gens le savent mais nos athlètes français handicapés montent très souvent sur les podiums!

 

Par rapport à la participation des femmes au jeux olympiques, les avis ont toujours étaient partagés. En 1900 à Paris, les femmes sont présentes pour la première fois au Jeux olympiques et la première gagnante est Charlotte Cooper une joueuse de tennis anglaise. Puis en 1928 à Amsterdam, c'est l'apparition de l'athlétisme féminin. On peut admirer tous ces efforts pour intégrer les femmes aux jeux ; elles étaient moins de cinq en 1900 maintenant elles sont plus de 4412 sur 10864 ! Mais les inégalités sont toujours présente. Par exemple à Vancouver, aux jeux olympiques d'hiver en 2010, les femmes sont exclues du saut à ski. L'ancien maire de Salt Lake City: Deedee Corradini, a déclaré que cette attitude est une "discrimination flagrante et ce geste rappelle l'âge des ténébres".


b) Les Jeux Olympiques ; une compétition entres les nations..

1 ) Pourquoi se présenter aux jeux olympiques (l'exemple de la chine)?

Se porter candidat est une façon de prouver aux autres pays qu'ils sont capables de financer des travaux colossaux, comme par exemple le "nid d'oiseau", stade olympique de Pékin. Les JO leur permettent aussi d'attirer de nombreux touristes, qui vont forcément consommer, se loger dans les hotels, et donc augmenter les bénéfices de la ville candidate puis en conséquence accroitre le PIB, (celui de la Chine a augmenté de 12% en 2008). De plus, les bénéfices gagnés grâce à la retransmission de la competition à la télévision, sont plus de plus en plus importants et permettent de financer les constructions. En effet, les medias ont une grande place dans notre socièté actuelle et influencent largement la conduite des gens. Ainsi, du fait que les médias se soient focalisés pendant un moment sur la chine, que les J.O. de Pékin furent à la Une pendant plusieurs semaines assure au pays une affluence touristique conséquente pour quelques années. Mais pour la chine, les JO ont été d'autant plus importants qu'ils lui ont permis de se faire comprendre par le monde entier et d'élever l'image de leur marques, la chine veut être plus qu'une "usine de manufacture". Ainsi l'èvènement sportif a permis à l'industrie de fabrication d'accélérer le rythme et de passer plus rapidement de "made in china" à LA marque chinoise.

 

Le nid d'oiseau, stade olympique de Pékin.

Les villes hôtes profitent en effet des Jeux pour s'équiper en transports en commun et autres équipements sportifs..

 

2) La compétition entre nations organisatrices et les enjeux financiers:

Lorsqu'ils se présentent, les pays candidats doivent assurer leur réputation,et prouver leur puissance. C'est pourquoi, Londres, ville organisatrice des JO de 2012, s'endette pour que sa cérémonie soit encore plus spectaculaire encore que celle de la Chine. En effet, l'éblouissante cérémonie d'ouverture des JO de Pekin en 2008, a permis à la Chine de s'affirmer face au monde entier. Cet accueil montre à quel point le pays organisateur s'est investit.

D'autre part, il existe une réelle rivalité entre les nations qui supportent leur athlètes, leurs "portes drapeaux", et avec les enjeux économiques que cela comporte ce n'est plus vraiment ludique. Le principe est de battre continuellement des records, de se dépasser au détriment justement de l'aspect ludique et amical que devrait transmettre le sport. Les athlètes sont surprotégés, surentraînés dans le but de produire le plus d'exploits possibles, d'être la meilleure nation et de permettre au médias de vendre ces exploits, ce rêve pour les spectateurs et que les sponsors y gagnent leur compte en même temps. Alors donner de l'importance au jeux permet d'élever les audiences et donc les recettes publicitaires. On remarque aussi que certains journalistes classent les différents pays participants dans des classes: les chinois sont souples, les africains endurants, les russes robustes etc.. ce qui contribue à renforcer l'esprit de rivalités entre les nations. Les Jeux olympiques seraient alors simplement le support d'enjeux capitaliste? 

Voici le tableau des pays médaillés lors des Jeux Olympiques de Vancouver. Les pays sont classés, avoir beaucoup de medailles est signe de puissance.
Le classement se fait au nombre de medailles d'or, ici c'est le pays hôte qui en a gagné le plus.

 

En 1947, le monde rentre dans un contexte de Guerre Froide. En effet, les deux surpuissances que furent les Etas-Unis et l'URSS connaissent une période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques. Les premiers jeux contemporains après la Guerre Froide eurent lieu à Londres, ils tentèrent de réunir à nouveaux les différents états afin de retrouver un semblable d'union, de solidarité entre les nations. Cependant, le souvenir de la Guerre est encore récent dans l'esprit des pays vainqueurs. L'Allemagne et le Japon n'y firent pas conviés. On y remarque là, l'aspect de rivalités.
Les pays vainqueurs cherchent à évincer  l'ennemi.

En 1952, les Jeux olympiques d'Helsinki marquèrent le retour de l'URSS, absente depuis la révolution bolchevique de 1917, ainsi que celui de l'Allemagne et du Japon. Toujours dans un contexte de Guerre Froide, les organisateurs décident de scinder le village olympique en deux:
les démocrates occidentaux d'un coté et les pays issus du bloc soviétique de l'autre.

En 1960, c'est à Rome que les Jeux olympiques furent organisés. Cette competition fut marquée par la première réelle affirmation des noirs en Europe grâce à Abebe Bikala qui remporte le marathon olympique en 2h15min.

Et c'est en 1968, après l'assassinat de Martin Luther King le 9avril, qu'eut lieu la contestation du racisme la plus connue à Mexico. Sur le podium d'athlétisme, deux sprinter nois américains: Tommie smith et John Carlos, médaillés d'or et de bronze du 200m avaient le bras levé et le point ganté. Par là, ils veulent faire comprendre qu'ils sont contre la marginalité et l'exclusion des noirs aux Etats-Unis et ont porté leur soutien à travers ce geste au mouvement politique "Black Panthers". Pour Tommie Smith et John Carlos, ce geste était le symbole du black power et le gant signifiant "la lutte et la révolte dont la peau brille comme la couleur du cuir noir". Mais leur attitude fut déclarée scandaleuse par le CIO et ordonna aux officiels américains de suspendre Smith et Carlos.

 

John Carlos et Tommie Smith sur le podium

En 1972, 36 ans après les Jo de Berlin, Munich organise les jeux afin d'effacer des mémoires le souvenir de la propagande nazie de 1936. Ces jeux furent frappés par le térrorisme: 9 palestiniens de l'organisation "septembre noir" prirent en otage 11 membres de la délégation israélienne dans le but de libérer 200 détenus palestiniens. Ils profitèrent du succès des jeux. Le CIO décida de suspendre les Jeux mais renonça et organisa une cérémonie funèbre à la mémoire des victimes, 80 000 personnes se sont rassemblées. Les jeux reprirent mais sans enthousiasme et conviction de la part des compétiteurs.
Les Jeux Olympiques de Munich furent un moment sombre de l'olympisme.

En 1980, une cinquantaine de nations boycottèrent les Jeux olympiques de Moscou dont les Etats-Unis suite à l'invasion de l'Afghanistan par l'Union Soviétique en 1979. L'URSS ne respectait pas l'esprit de paix et de fraternité des jeux... Puis quelques années plus tard, en 1984, c'est au tour de la Russie de menacer de boycotter les jeux de Los Angeles. C’est, là encore, un enjeu purement politique qui impose ses règles : l’installation en Europe des fusées Pershing en réponse au déploiement des SS 20 soviétiques !
Les tensions de la Guerre froide subsitent entre ces deux puissances mondiales que sont les Etats Unis et l'URSS!

Et les tensions politiques, économiques, idéologiques sont toujours d'actualités avec les Jeux de Pékin. Même ci cette fois-ci le boycott des Jeux olympiques est plus populaire que gouvernemental. En effet sur sa route, la flamme olympique a rencontré plusieurs obstacles et renvendications. Depuis que la Chine a envahi le Tibet rare sont les gouvernements qui ont osé s'opposer ouvertement et sincérement à la grande puissance qu'est la Chine. Ainsi les pros-tibétins ont manifesté leur colère partout dans le monde au moment du passage de la flamme olympiques dans leur pays. A Paris par exemple en pleine séance à l'Assemblée nationale, les députés ont arrêté leur travail et une quarantaine d'entre eux se sont rendus dehors, toutes tendances politiques confondues, au moment du passage de la flamme olympique, se rassemblant derrière une banderole où était inscrit « Respect des droits de l'homme en Chine ». Certains avaient des drapeaux tibétains et scandaient « Liberté pour le Tibet ! ». Ou encore un pro-tibétin s'est jeté sur une athlète paralympique, porteuse de la flamme. A travers le monde, de nombreux porteurs de la flamme olympique se sont désistés en faveur de la cause tibétaine. Puis des revendictaions de la part des journalistes se sont fait entendre aussi. Une affiche a été crée a l'initiative de reporters sans frontières, représentant cinq menottes au lieu des cinq anneaux du drapeau olympique. Ils dénoncent la répréssion du gouvernement Chinois, et les droits de l'homme non respectés. Reporters sans frontières a déclaré qu'à présent le CIO devrait " s’interroger sur ce que devront être les critères d’attribution des Jeux olympiques à l’avenir" et donc à prendre en compte le respect de la liberté de la presse avant de désigner les futurs pays hôtes.

 

                Des députés de tous les partis ont déployé une bannière et scandé «Liberté pour le Tibet» au passage de la flamme olympique devant l’Assemblée nationale française, hier, à Paris. L’inscription «Paris défend les droits de l’homme parto

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×